Actualités régionales

Le recalibrage de la Lys mitoyenne en phase opérationnelle

DT nord-pas-de-calais

Après la signature à Bruxelles en novembre 2018 de la Convention internationale entre la France et les Régions wallonnes et flamandes, et l’obtention cet été de l’ensemble des autorisations réglementaires belge et française, le projet de recalibrage de la Lys mitoyenne est entré depuis septembre en phase opérationnelle sous maîtrise d’ouvrage VNF. La Lys constitue un des maillons de la liaison européenne à grand gabarit Seine-Escaut.

Ces travaux ont pour objectif la mise au gabarit européen de cette voie d’eau, ainsi que différentes mesures environnementales d’accompagnement, pour assurer la navigation de bateaux avec de meilleurs emports et donc améliorer la compétitivité du mode fluvial.  De 5 millions de tonnes actuellement (soit l’équivalent de plus de 200 000 camions), il est prévu qu’il y passe 12 millions de tonnes en 2030, avec la construction du canal Seine-Nord Europe.

La convention prévoit des travaux d’approfondissement et d’élargissement de la Lys. Une attention particulière a été apportée pour limiter au maximum les impacts aussi bien en termes d’emprises foncières que sur la biodiversité et la qualité des eaux. Une passe à poissons sera également aménagée.

Un financement inscrit au CPER : le projet de recalibrage de la Lys mitoyenne, d’un montant global 140,12 M€, fait l’objet d’un cofinancement significatif, puisqu’il est inscrit au Contrat de Plan Etat / Région 2015-2020, en cours de prolongation jusque 2022, et au programme européen Seine-Nord Europe. Le montant de la section sous maîtrise d’ouvrage VNF est de 46,18 M€.

Pour en savoir plus : https://www.vnf.fr/vnf/le-recalibrage-de-la-lys-mitoyenne-en-phase-operationnelle/

0 Partages
Print Friendly, PDF & Email